texte

27 février 2016

le corbeau : prologue

Classé sous Non classé — maviemonhistoireenlettre @ 10 h 34 min

Désolé je n’ecrie plus Marseille Paris car ce ne me convient plus j’ecrie autre chose repris d’une histoire d’un livre avec quelque changements  

 

Les mains gantées , il commença a découpé soigneusement des lettres de tailles et de styles différents, qu’il puisait dans les pages de divers journaux quotidiens et de magazines: on n’est jamais trop prudent…Certes , il ce considérait, toute modestie écartée, plus intelligent  que la moyennes des policiers qui tôt ou tard , tâcheraient de remonté la piste jusqu’à lui . Mais ce n’était pas une raison de leurs facilité la tâche. Il ce mit ensuite a collé ces lettres qui formèrent la phrase qu’il avait mis du temps a choisir : « l’affreux nœud de serpents et les voies du sang se trouve , a paris.. » Il contempla sont message , très satisfait de son travail, puis glissa une enveloppe bon marché dans le bac de sont imprimante pour y inscrire les coordonnée du destinataire . Aucun risque de ce côté la non plus: sont équipement informatique était lui aussi des plus banal… Il ne lui restait plus qu’a se rendre à la poste. Rien que pour le plaisir, il avait choisi le bureau en fonction d’un code qui constituait en  lui-même un indice , histoire de voir combien de temps la police mettrait à le déchiffrer . Si tant est qu’elle y arrive.

La partie ne faisait que de commencer et , déjà , il s’amusait comme un petit fou. 

Afficher l'image d'origine

chapitre 1 :Un serveur bien curieux

Avec l’arrivée du printemps, la terrasse du bar ne désemplissait pas, envahi par les riverains comme par les touristes, charmé par l’authenticité et la chaleur de ce quartier populaire. Pour répondre a cette affluence, et aussi pour ce décharger un peut d’un travail qui le fatiguait d’avantage que par le passé, Luc avait engagée un nouveau serveur : Louis avait déjà était adopté mais suscitait encore bien des interrogations , a cosse de sa curiosité toujours en éveil et de sa tendance presque maladive a poser des questions sur tout. Leon , le petit fils de Luc , commençait d’ailleurs a trouvé cette attitude louche, et s’en expliqué a sa petite amie Julie .

-Je te parie qu’en apportant la commande il va encore me prendre la tête , se plaignit-il .

Louis posa deux café sur la table et , en effet lui demanda :

-Tu as déjà vu de vieilles photos du bar ?

-Quel genre de photos? répondit Leon, agacé

-Des photos souvenir , comme on en a dans toutes les familles ….

Afficher l'image d'origine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Chloepourlavie |
Nemu Amae |
L'efficience au servic... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Transitions
| Zenetspiritualite
| Chroniquesdupapamarseillais